Flash back 8 : UNE TAUPE @ L’OEIL-DOUX

Et puis l’illumination me saute aux yeux un matin (ah les matins illuminés !!!) : ce qui manque à mon projet c’est une motivation ! Si les personnes à qui j’ai soumis mes Yeux doux ne savent pas par quel bout prendre cet ovni, c’est que personne n’est habitué à se rendre sur un site web pour y reconstituer une histoire. Envoyer des mails, oui, commander un nouveau portable chez Amazon, oui, télécharger un film, oui ; mais ouvrir un site pour y assembler un puzzle de divers récits, pourquoi faire? C’est la motivation qui manque donc, et mon job d’auteur est de la créer…

C’est vraiment dans ce but que je commence alors à écrire ce qui sera finalement un nouveau roman à ajouter à ma maladie de plume. Comme une intro, un teaser destiné à donner l’envie d’aller ensuite sur le site. Sauf que, bien sûr, peu à peu, je me mets à l’aimer, à vivre quotidiennement avec mes personnages. Chaque matin quand l’appel du clavier me ramène auprès de Léonie sur son lit de (presque) mort, je sens bien qu’elle m’attendrit, me fait rêver. Et pareil pour cette petite conne d’Elna ; elle devient elle aussi de plus en plus attachante. Presque par moments, je pourrais tomber amoureux d’elle. Bref, me voilà retombé dans le piège et fin 2018 la dernière page est bouclée dans une euphorie, une limpidité, je suis heureux et fier de moi. Presque oublierais-je de terminer la chose par une adresse internet et un QR code.

Ils conduisent au site les Yeux doux bien sûr, mais entre temps, l’écriture du roman l’a lui aussi fait considérablement évoluer. Comme si la fréquentation des personnages, l’exploration de leurs vies et de leurs époques l’avaient nourri d’une profondeur supplémentaire. Je change alors la structure et je reprends tout dans les détails ; le titre devient un Ange @ l’oeil doux, et je remanie la vidéo, enrichis le récit autobiographique, développe le blog… Au final Elna et Léonie en sont presqu’autant les auteurs que moi…

page d’accueil du site un Ange @ l’oeil doux https://yeuxdoux.fr/index.html

Qu’est-ce qu’on y trouve alors ? Principalement trois pièces à conviction réunies-là par Elna pour prouver que ce que raconte le roman n’est que tissu de mensonges ! S’acharnait-il a démontrer qu’un certain chanteur-homme d’affaires était un salaud (la Taupe du titre) , eh bien le site va au contraire faire la preuve que c’était juste un brave type (l’Ange de la page d’accueil). Un peu comme dans la vraie vie de l’homo numéricus de ce début du XXIeme siècle en somme. Quand à force de réseaux sociaux, de fake news et autres tweets on ne sait plus trop comment distinguer le vrai du faux.

https://vimeo.com/329126456/7b963efa22
https://yeuxdoux.fr/loeilress/Demo/index.html
http://yeuxdoux.fr/Blog%20balades/

Que dire de plus ? Que ce fut un travail colossal (pas loin de cinq ans), mais qu’il m’a porté, passionné, fait gazouiller chaque matin de l’impression que j’étais peut-être en train d’inventer quelque chose… Mais dire aussi qu’une fois au bout, je ne me sentais pas le courage d’envoyer tout ça devant les Papes de Saint-Germain pour recevoir trois semaines plus tard une lettre de refus en cinq lignes pas plus. C’est alors qu’un ami m’a parlé de l’Harmattan. Ce n’est pas la plus prestigieuse des maisons, certains disent qu’elle exploite les auteurs, c’est peut-être vrai ; mais j’y ai pour ma part trouvé ce que je cherchais : enfin l’écoute et la confiance dans ce projet !

https://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=64425

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *