C’est fini !

Looooong silence depuis plusieurs mois! Et pas seulement à cause du Coronaconnard ! Non, mon cocooning vient de ce que j’étais plongé dans l’écriture d’un nouveau roman. Pas le temps ni l’envie d’écrire quoi que ce soit d’autre alors, ni de gaspiller la moindre précieuse goutte de temps. Car quand on écrit, on continue néanmoins d’aller faire les courses de recevoir des amis, de répondre au téléphone… Et tout ça c’est tellement chiant, ça vous bouffe les journées, ça vous détourne l’attention, ça vous disperse, les gens vous demandent « A quoi tu penses? » Bref, on voudrait passer chaque seconde que Dieu fait avec les personnages, la construction, les formulations, le style… mais on ne le peut pas; alors si en plus il faut tenir les pages d’un blog!!!! Mais bon, voilà, c’est fini! Je ne reviendrai pas sur toutes les migraines et autres nuits agitées, ni sur les ré-écritures, les changements de pied, de titre, de virgules et de coquilles corrigées… Déjà qu’il faut sans doute être maso pour s’imposer de tels supplices, on ne va pas en plus les détailler. Bref, une autre prochaine fois, je raconterai un peu plus en détail peut-être de quoi que ça cause et comment les éditeurs vont se ruer dessus, mais pour aujourd’hui ce sera juste: Ouf ! et buvons un coup! Ah oui, le titre? J’oubliais: L’Encroisade des albigeois… Ca vous plait? Moi, moyen, mais pour le moment je n’ai pas trouvé mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *